Failly-Vrémy
Villages lorrains

 

Accueil
Remonter

 

Lors de la première réunion du nouveau conseil municipal en 2001, M. Louis Hennequin, maire de Failly-Vrémy, a fait un discours d'au revoir qui a ému toute l'assemblée...
Le voici intégralement.


 


Me voici au terme de cette fonction commencée voici 36 ans au conseil municipal et 32 à ce poste que je quitte en ce moment. 

Je tiens à
rendre hommage à mes prédécesseurs les Trudon Germain, Pierre Harter, Augustin Rouy, Emmanuel Alexandre, Adrien Calba, que j'ai remplacé ce 9 février 1969.
Le conseil se réunissait à cette époque le dimanche après la messe. J'étais le plus jeune. Un seul conseiller est encore en vie: Jean Alexandre. 
A l'issue de trois tours de scrutin, aucun candidat ne s'étant présenté, je me suis retrouvé élu par 7 voix sur 10 votants. Après quelques instants de réflexion,
j'acceptais la charge.
Mon ambition se limitait à maintenir le calme et autant que ce peut responsabiliser les citoyens.

J'ai vécu comme tous mes collègues l'époque de la modernisation de nos villages. Nos routes faisaient 3 mètres de large.
Chaque maire administre sa commune selon la période qu'il vit, à retenir. 
La fusion avec Vrémy en 1974 permit de travailler dans de meilleures conditions. 
Les communes, cellule de base de notre territoire national âgées de 2 siècles, sont bien jeunes comparées à la nuit des temps... et pourtant, prises dans la spirale de la vie moderne, elles vont devoir s'adapter, se transformer, s'unir dans le but de devenir des centres capables de se gérer avec le plus d'autonomie possible.

Je remercie toutes celles et ceux qui m'ont aidés dans l'accomplissement de ces mandats: 
* en particulier mes adjoints: Augustin Fomknechten, Léon Rouy, Jean Alexandre, Albert Gobert, Jean-Marie Zimmer
* les conseillers municipaux
* les secrétaires de mairie qui ont un rôle important dans l'administration de nos collectivités: M. Remy, le très neutre secrétaire qui avait une confiance illimitée de la part de nos habitants, et bien sûr Sandra qui a su démontrer qu'elle était capable d'assurer la succession.

Je regrette de n'avoir pu contenter tout le monde. Dans notre société comme ailleurs
les limites existent et ne peuvent être franchies.

Je remets à cette collectivité les attributs matériels qui permettent de la faire fonctionner: 
* les clés permettant l'accès aux locaux
* le saut municipal qui accompagne toujours la signature du maire
* l'écharpe, symbole de notre République qui quoiqu'on en dise est un exemple dans le monde.

Soyez impartial et juste.
Gérez au mieux. 
Surtout efforcez vous de maintenir la paix dans nos deux villages.

    Louis Hennequin

   

Site réalisé par Anthony Thiriet, étudiant demeurant à Vrémy et conseiller municipal depuis mars 2001. Pour toute reproduction, merci de me prévenir par e-mail.
Question, problème, suggestion, information à ajouter ou critique concernant ce site ? Vous désirez plus de renseignements ? N'hésitez pas à envoyer un e-mail en cliquant ici.

Nombre de visiteurs du 1er novembre 98 au 8 septembre 2000 :     2982
Nombre de visiteurs depuis le 12 février 2001 :