Failly-Vrémy
Villages lorrains

 

Accueil
Remonter

Mise à jour : 10/05/03


Vestiges de la voie ferrée
- Eglise - Canons - Cimetière militaire
Calvaires - Presbytère - Fontaines

 

 

 

 

bullet

VESTIGES DE LA VOIE FERREE                   


* Autrefois, un grand pont ferroviaire traversait le village de Failly. C’était l’un des plus grands virages ferroviaires de France. 
Ce viaduc métallique et légèrement en courbe mesurait 574 mètres. Sa structure métallique franchissait à plus de 34 mètres au-dessus de la vallée. Il était, à l'époque de sa construction, le plus important viaduc du réseau allemand.
Il a été détruit entièrement lors de la retraite allemande au cours de l'année 1945.


Le viaduc au dessus du village de Failly, de 1908 à 1945.


Ci dessus : pilier existant.
Ci dessous : viaduc en juin 45

Aujourd'hui il ne reste que de grands piliers de viaducs comme à Failly et à Nouilly ainsi que de petits ponts.
--> Plus de détails sur ce viaduc, cliquez ici.

 
*
Ce viaduc aboutissait à un tunnel, autre ouvrage d'art. Il existe encore aujourd’hui, mais son accès n'est pas facile et c’est une propriété privée. Il part de l'entrée de Failly et passe sous le route de Bouzonville.
Il mesure 770 m.
Hitler y passa une nuit pendant la guerre. 

 

* Le viaduc et le tunnel faisaient partie de la ligne de chemin de fer stratégique reliant Metz à Anzeling, ouverte au service en 1908. Le train inaugural s’est élancé de Metz et les populations lui ont offert un accueil chaleureux. Les habitants étaient enfin reliées au département par un moyen décent, autre que le cheval !
Cette ligne a ét
é réalisée pour constituer une liaison la plus courte possible entre la Prusse et Metz, bouclier du Reich. Elle avait en fait trois objectifs :
- resserrer les liens entre les régions annexées et Berlin
- augmenter les relations avec la ville de Metz
- transporter le minerai lorrain vers les forges sarroises.

La voie ferrée en question desservait les communes d'Azeling, Piblange, Saint-Hubert, Bettelainville, Vigy, Sanry-lès-Vigy, Failly, Nouilly, Vantoux et Metz, de 1908 à 1945.

 

Super tag ou œuvre d'art ?

  
Un dessin réalisé par un inconnu s
sous le pont de l'ancienne ligne de chemin de fer.

Un illustre inconnu a exercé son talent sous le pont de l'ancienne voie ferré, sur le chemin qui prolonge la route du cimetière à Failly. Sa réalisation qui représente trois têtes de personnages mérite vraiment le détour. Elle fait en fait renaître un patrimoine historique un peu abandonné.




 

bullet

LÉGLISE PAROISSIALE                                    

 

Dénommée Église Saint-Trudon, elle est gothique sur le plan roman: trois nefs, XIVème siècle, avec trois absides rondes. 
Elle a été restaurée en 1855. Elle a subit récemment une  rénovation extérieure.

Les cloches de l’église de Failly ont été fabriquées avec le bronze de canons allemands.

 


 

 

bullet LES CANONS AUTRICHIENS                      

 

    Le patrimoine historique de la commune n’est pas bien important… mais il existe ! Les deux canons autrichiens de Failly en sont de bons exemples.

    Créées en 1877, ces pièces d’artillerie ont servi durant la première guerre mondiale. A la fin de cette guerre, les allemands sont partis en laissant leur matériel militaire qui a été regroupé à l’arsenal. Mais l’abbé Basselin, curé de la paroisse de Failly, s’est débrouillé pour récupérer deux canons afin de les installer provisoirement lors de l’inauguration du monument aux morts de la guerre.
    Les canons sont cependant restés en place après l’inauguration. <Ils étaient presque neufs ! Pendant des années on pouvait les tourner et les faire rouler…> se souvient Jean Alexandre, un ancien du village.
    Louis Hennequin, ancien maire, explique qu’ils ont déjà été partiellement rénové par plusieurs bénévoles de Failly, Vrémy et Vany : <un jour, alors que des enfants jouaient dessus, l’un d’eux a été blessé par la chute du tube suite à la rupture de la béquille arrière rongée par le temps. Des bénévoles ont alors dû les ressouder entièrement> explique t’il. Jean quant à lui se souviens <avoir un jour refait une roue. Quand j’y pense, on en a passé des heures dessus !>

 

Les deux canons partis pour une restauration
 

Ils faisaient partie du décor à Failly. Situés aux pieds de l’église depuis plus de 80 ans, les deux canons autrichiens ont disparu… mais ce n’est que provisoire.

Malgré les diverses petites restaurations, ces canons étaient devenus dangereux et nécessitait une réelle rénovation qui intervient actuellement.


 

 

bullet LE CIMETIERE MILITAIRE                 
 

    Certains dans la commune ne doivent pas savoir par exemple qu’il y a un cimetière militaire juste derrière l’emplacement des canons. Tués durant la guerre de 1870 dans les environs de Failly, soixante-dix soldats et deux officiers français reposent dans ce massif au pied de l’église. Ils auraient sans doute dû être déplacés, comme dans d’autres villages, vers un cimetière militaire… mais personne ne l’a jamais fait. Des croix ont donc été installées : une pour tous les soldats et une belle blanche à chaque officier. Juste à côté d’eux repose également un militaire allemand de la même guerre qui a lui sa tombe d’origine, en pierre de Jeaumont.

 

 



 

 

bullet   LES CALVAIRES                           


* Il y a un calvaire dans la rue principale, rue des Queulots. Il a été restauré en 1907.

* Un autre calvaire se trouve derrière le cimetière, sur la route de Charly. Il a été érigé par un ancêtre Sar.

* Aux pieds de l'église se situe un autre calvaire qui a été érigé pour protéger le village du choléra.

* A côté de l'Eglise a été installé un monument aux morts.

          

Sur ce monument se dresse Jeanne d’Arc. Elle surplombe la place du Mâre de Chaty et la rue des Queulots à Failly. Depuis plus de 80 ans elle protège le village qui a connu de nombreux changements et dans lequel des générations d’habitants se sont succédés.
Très abîmée, elle nécessitait une réelle rénovation. Roland Teterchen, adjoint au maire, vient de la rénover minutieusement et en a profité pour lui donner de belles couleurs qui la rajeunissent.

 

 

 

 

bullet

LE PRESBYTERE                                                    

Ce presbytère existe encore de nos jours.
Il est situé juste derrière l'église.
Il y avait autrefois une belle salle de théâtre.

 

 

 

bullet

LES FONTAINES                                                    

 

Le village de Failly compte deux fontaines : l'une située rue de Villers l'Ormes (photo ci contre), l'autre située sur la nouvelle place. Cette dernière a été construite par Louis Hennequin, alors maire de la commune.

    Mais il y avait autrefois trois fontaines à Failly. Les deux cités ci-dessus et une autre située au milieu du village, dans la rue principale, devant l'église. Elle a été détruite parce qu'elle gênait le passage sur le chemin vicinal en 1875

 

 

   

Site réalisé par Anthony Thiriet, étudiant demeurant à Vrémy et conseiller municipal depuis mars 2001. Pour toute reproduction, merci de me prévenir par e-mail.
Question, problème, suggestion, information à ajouter ou critique concernant ce site ? Vous désirez plus de renseignements ? N'hésitez pas à envoyer un e-mail en cliquant ici.

Nombre de visiteurs du 1er novembre 98 au 8 septembre 2000 :     2982
Nombre de visiteurs depuis le 12 février 2001 :